Les trois os de loreille découverts pour la première fois sur un

first_imgLes trois os de l’oreille découverts pour la première fois sur un fossile préhumain de 2 MaPubliant récemment ses travaux dans PNAS, une équipe internationale a pu, pour la première fois, étudier les 3 os de l’oreille moyenne d’un crâne fossilisé d’homininé vieux d’environ 2 millions d’années. Ceci a permis de constater un mélange de traits humains et simiens.Le marteau, l’enclume et l’étrier : les 3 os de l’oreille moyenne – les plus petits os du corps humain – sont exceptionnellement présents sur ce crâne fossilisé d’homininé estimé vieux de 1,9 millions d’années et mis au jour dans la grotte de Swartkrans, en Afrique du Sud. Une aubaine pour les chercheurs de l’A & M University (Texas), de l’université de Binghamton (État de New York) et leurs collègues espagnols et italiens, qui ont pu les étudier.À lire aussiDengue : symptômes, traitement, prévention, où en est-on ?”La découverte est importante pour deux raisons. D’abord, les osselets de l’oreille sont entièrement formés et de taille adulte dès la naissance, et ils ne subissent pas (…) de changements anatomiques (…). Ainsi, ils sont une représentation très proche de l’expression génétique. Deuxièmement, ces os montrent que la capacité auditive [de ces homininés] était différente de celle des humains”, explique Darryl de Ruiter, anthropologue à l’A & M University.Parmi ces 3 osselets, si l’enclume et l’étrier ont un aspect proche de ce que l’on observe chez les grands singes, le marteau, lui, ressemble à celui de l’homme moderne. “La bipédie et une réduction de la taille des canines ont longtemps été considérées comme des caractéristiques de l’humanité, car elles semblent être présentes chez les premiers fossiles humains récupérés à ce jour. Notre étude suggère [qu’il faut y ajouter] les changements dans le marteau”, conclut ainsi le Pr de Ruiter. (crédits photo : Texas A&M)Le 19 mai 2013 à 09:20 • Maxime Lambertlast_img read more